Rendez-vous manqué

«« précédent


Qu’est-ce qu’on s’ fait yèche !

Ca m’aurait bien étonné qu’elle se pointe à son rencard, cette pouffe de Sabrina! Surtout que j’avais gardé une plombe pour lui en faire un maximum dans le magasin! Dix fois que je la menace de la lourder au prochain lapin et que je lui laisse encore une chance! J’ suis vraiment trop poire !

Et pourtant, cette greluche, j’y foutrais des beignes ! Elle se fout de ma gueule depuis la première fois. Elle s’était radinée sans prévenir avec, dans la paluche, une provisoire à l’état fossile, à peine un copeau de résine moisie au bout d’une vis rouillée. Pour être dépannée illico, elle en faisait des tonnes dans les courbettes et les ronds de jambe, hyper fayotte et libidineuse malgré sa face de lotte. J’y avais fait comprendre : écoute, Machine, essaie pas de me vibromasser la pompe à dopa, j’ suis réfractaire aux traînées dans ton genre, et j’ai que cinq minutes : je te recolle le débris intérimaire, soit, mais vu ta calamité buccale, la prochaine fois, on concepte un ravalement complet. « Oh oui oh oui, super, j’ suis grave motivée ! »

Motivée, tu parles ! Cette analphaconne n’a qu’un horizon dans la vie : se faire chantiller le feuilleté ! Complètement open-cuisses, elle passe son temps dans les clubs d’apérobic à s’agiter en justaucul à coupe-crotte, et dans les boîtes noctamburnes, à cloper, écluser, glousser avec ses copines et se trémousser du joufflu pour faire baver les crétins en rut. Ah y a pas photo, c’est bien la poubelle pour aller danser !

Résultat des courses : trois morveux bâtards dont elle se contre-tamponne, ballottés toute l’année entre sa vieille et ses trois ex-bouillaveurs, des lumières, il va sans dire ! Enfin, heureusement qu’ils sont là, elle aurait été foutue de suivre la dernière mode et de congeler la marmaille pour avoir la paix !

Y a deux ans, seconde apparition, la nunuche se radine au cabinet le 15 juillet avec la hure explosée ! A force d’allumer en même temps tous les keums avinés, francos de porcs, qui traquent la prostipute sur les parquets des bals publics, elle a dû désobliger la mâlitude d’un puceau très pointilleux sur son honneur. Alors, pour lui exprimer en toute franchise sa contrariété, il a pris trois pas d’élan comme à la fête foraine et il lui a allongé un ramponneau plein groin ! Ding ! Vingt points ! De suture ! La paillasse s’est retrouvée catapultée dix mètres plus loin, nocaoute, les bras en croix au milieu des guibolles agitées des baluchards convulsifs.
D’après les sapeurs, elle était pompette, alors elle a rien senti et elle se rappelle même pas ce qui s’est passé.
Et moi, caritatif jusqu’à la connerie, j’y bricole dare-dare et consciencieusement une bath de vitrine provisoire!
Ouais, d’accord, c’est « trop d’ la balle », mais comme d’hab, t’as a rien sur toi pour carmer, spèce de courge ! « J’ passerai payer demain, promis-promis-promis ! ». Mais bien sûr, prends-moi pour un bolos !
C’était y a deux ans.
Depuis, elle a bigophoné au moins dix fois, j’en peux pu-j’en peux pu, mais comme elle oublie tout ce qu’on a dit dès qu’elle a raccroché le passe-sirop, on l’a jamais revue. Et apparemment, c’est pas aujourd’hui que ça va changer !

Ce qui me scie à la base, c’est qu’elle parvienne encore à s’enconniser d’année en année ! Qu’elle soit toujours, à trente-cinq piges, mentalement bloquée sur la case ado, c’est déjà long, comme lacune ! Mais qu’elle ait même pas idée de chercher une excuse bidon avant de tuber au cab ! « Ah bon, j’ devais des sous ? Des rendez-vous loupés ? Des courriers de relance ? Ah non, ça m’étonnerait, j’ crois pas que je les ai pas reçus ! » C’est ça ! Ou alors tu t’es mouchée avec par inadvertance, cruchon !

Fffff !

Dehors, le temps pète. Dedans, quand c’est pas la Ségara qui nous couine dans les tympans, c’est Garou-gorille qui nous gerbe sa beuglante ! Ah faut être solide !

Allez, Pal, c’est le bon moment pour raquer ce monceau de factures !


Vous pouvez acheter l'ensemble des chroniques rassemblées dans un vrai livre.

Cette chronique a été publiée le 22 décembre 2006.