Star systeme

Forums » Anecdotes Répondre

Bri717 mars 2007 à 22h28


Il existe un type de patient qui sait tout mieux que nous.
Dans notre département nous les appelons les MGEN, nom de la mutuelle des enseignants, car ils représentent la quasi totalité de cette catégorie.
Le MGEN enchaîne les questions sans attendre la fin des réponses, qu'il n'écoute pas.
Le MGEN ne dit pas "pansement" ou "résine" mais "amalgame en composite".
Le MGEN parle de "prémolaires de lait".
Le MGEN dit "une doctoresse", alors que "docteur" est un titre.
Le MGEN achète brosses à dents et dentifrices en pharmacie et nous demande où on peut trouver du dentifrice bio.
Le MGEN veut un traitement ortho pour ses enfants même s'ils n'en ont pas besoin, mais pas d'extraction des dents de sagesse même si c'est nécessaire.
Le MGEN a un nom fleurant bon le terroir berrichon mais donne à ses enfants des prénoms issus de mythologies exotiques. (Si vous rencontrez un Quetzalcoat Lecouillu ou une Gayatrideviaani Grolard soyez certains que ses parents sont enseignants dans la région centre!).
Le MGEN ne veut pas un "pivot" mais un "implant" dans sa racine; et ses yeux brillent quand on lui propose un "inlay-core".
Le MGEN nous dit ce qu'il faut que l'on fasse dans sa bouche.
Je m'enorgeuillis d'avoir la famille MGEN de référence parmi mes patients.
Madame est Professeur des Ecoles, les filles ont des prénoms imprononçables qui attirent immanquablement le surnom ridicule, et monsieur est Educateur Spécialisé.
Tout ce petit monde vient tous les 6 mois (malgrès mes protestations) me montrer des bouches parfaites, exemptes de toute carie grâce à une hygiène et une diététique aussi rigoureuses que bios.
Les puces, qui sont maintenant des jeunes filles, je les inspecte depuis leures premières dents de lait, c'est dire si elles sont décontractes quand elles viennent me voir!. Cependant, dans le soucis probable de ne pas les traumatiser, leur père continue à se faire un devoir de tout leur expliquer.
J'ai donc droit à une description détaillée de tous mes gestes, sur le débit oratoire d'un commentateur sportif.
A partir du moment où une des gamines s'installe sur mon fauteuil le show commence : "Alors là tu vois ma chérie la dentiste va allonger le fauteuil puis elle va le monter, ensuite elle approchera la lumière de ta bouche. Là elle se lave les mains. Elle va ouvrir son sachet d'instruments donc tu vas entendre un petit bruit ..etc...etc..."
J'en viens à faire des gestes incongrus pour le déstabiliser!.
La première fois ça m'a surpris, la deuxième fois ça m'a agacé et j'ai failli le mettre dehors; et puis j'ai décidé de prendre ça au second degré. J'imagine qu'il y a une caméra qui me filme (ah! maman si tu voyais ta fifille!), avec un écran sur mon parking et la foule qui suit fascinée le documentaire. Finalement cette logorrhée me stimule et je crois percevoir les hurlements de la foule en délire lorsque je redresse le fauteuil.
Pour un peu je saluerais!.

photo de PALPAL19 mars 2007 à 07h53


Merci pour ce témoignage, ma confrangine! C'est marrant, j'ai eu un cas ressemblant ces derniers jours, et je n'aurais pas pensé à en faire une chronique. Grâce à toi, il me revient en mémoire plusieurs pénibles de la corporation, et ils vont y avoir droit!

PAL

photo de davalro7Davalro722 mars 2007 à 12h30


J'ai un Perceval dans ma promo. Est-ce l'ainé de la famille? perplexe

Doclor09 avril 2007 à 12h20


bien vu! je trouve sympa ta description du patient MGEN Quand je pense que ce sont eux qui s'occupent de nos momes !
perplexe

Forums » Anecdotes Répondre